Stop Gaspille

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

14 octobre 2020

La nécessité de changer de modèle économique

 

La société de consommation telle que nous la connaissons depuis la révolution industrielle repose sur des ressources naturelles abondantes et un schéma linéaire, qui consiste à saisir, produire, utiliser et enfin jeter.

 

Ce modèle trouve aujourd’hui ses limites, notamment face à l’augmentation de la population mondiale qui devrait progresser de 43% entre 2012 et 2100, pour 2 raisons essentielles :

 

  • Notre consommation de pétrole, gaz naturel, minerais, bois, eau et ressources alimentaires, augmente sans cesse, et certaines ressources sont vouées à disparaître.
  • Notre production de déchets augmente aussi de manière considérable pour atteindre 345 millions de tonnes par an en France, et leur traitement est coûteux et polluant

 

En réaction à ce constat, la prise de conscience collective a permis d’engager des démarches de réduction des impacts environnementaux qui sont un premier pas indispensable. Mais cela ne fait que reculer l’échéance, une démarche plus ambitieuse s’impose.

 

Un cercle vertueux inspiré de celui de la nature

 

Dans la nature, il n’y a pas de déchets : tout est réutilisé. Sur ce modèle, l’économie circulaire vise à faire que tous les produits que nous utilisons restent des ressources.

 

Elle est fondée sur un système de boucle qui repose sur 2 principes essentiels :

 

  • L’éco-conception pour les bâtiments et les produits manufacturés, qui consiste à prévoir, dès la fabrication des produits, la possibilité de les réparer et/ou de réutiliser les matériaux qui les composent, notamment en facilitant leur démontage et en limitant leur toxicité

 

  • La réduction du gaspillage pour les produits alimentaires, et la transformation des restes en engrais de qualité grâce au compostage

 

C’est donc un nouveau système économique dédié à l’efficacité et à la durabilité, qui mise sur de nouveaux modes de conception, de production et de consommation, le prolongement de la durée d’usage des produits, la réutilisation et le recyclage des composants.

 

Ce qui peut être considéré comme un déchet dans l’économie linéaire dont la seule issue est d’être enfoui ou incinéré peut, dans l’économie circulaire, avoir encore plusieurs vies.

 

Lutter contre le gaspillage : une priorité 

 

L’initiative la plus répandue depuis quelques années concerne les déchets alimentaires et notamment les invendus. La loi sur la lutte contre le gaspillage alimentaire promulguée en février 2016 prévoit un certain nombre d’obligations pour tous les acteurs de la chaîne alimentaire (producteurs, transformateurs et distributeurs), et notamment l’obligation de signer une convention avec des associations caritatives pour faire don des invendus.

 

A la faveur de la crise économique et de l’essor des réseaux virtuels, l’économie circulaire passe aussi par le développement de solutions permettant l’échange, le prêt ou la vente de biens et services entre particuliers, pour revendre ou donner au lieu de jeter.

 

Une entrée dans l’économie du 21ème siècle

 

Annoncé le 4 juin 2019 par le Premier Ministre, le projet de loi sur l’économie circulaire poursuit 4 grands objectifs :

  • Donner de la transparence aux consommateurs sur les produits qu’ils achètent
  • Transformer les modes de production industriels
  • Limiter le gaspillage afin de préserver les ressources naturelles
  • Améliorer la collecte des déchets pour protéger l’environnement

 

Préparer l’avenir est à la portée de tous : en privilégiant des produits réparables, démontables, réutilisables et non toxiques, chacun participe à l’économie circulaire.

 

Une économie source de valeur économique et sociétale

 

Selon le cabinet McKinsey, l’économie circulaire permettrait de réaliser une économie nette minimale de 380 milliards de dollars par an en matières premières en Europe.

A cette exploitation des ressources évitée s’ajoute la création de valeur positive, fondée sur la consommation relocalisée, le soutien à une activité industrielle et agricole sur les territoires et le développement de nouvelles filières dédiées à la réparation, au réemploi et au recyclage.

 

Avec Stop Gaspille, faites un geste pour notre planète !

 

Stop Gaspille est une plateforme basée à Nice, dans les Alpes Maritimes, qui permet de lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire et ainsi de contribuer à préserver l’environnement.

 

Elle met en relation des commerçants et des consommateurs pour permettre à ses abonnés de manger varié à prix réduit, en profitant de produits invendus (et encore tout à fait consommables) à un tarif préférentiel.