Stop Gaspille

Comment éviter le gaspillage alimentaire à la maison ?

Comment éviter le gaspillage alimentaire à la maison ?

29 avril 2020

Chaque Français gaspille en moyenne près de 30 kg de nourriture par an, dont 7 kg d’aliments encore emballés, selon l’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie. Un gâchis lourd de conséquences à la fois économiques, écologiques et éthiques. Il est donc urgent d’agir, et cela doit passer par une prise de conscience collective de tout ce que nous jetons. Voici quelques conseils simples à respecter impérativement pour agir à votre échelle contre le gaspillage alimentaire.

Comment limiter le gaspillage au moment des courses ?

Premier conseil à appliquer au quotidien, rédigez une liste de ce dont vous avez vraiment besoin avant de faire les courses. Dans le cas contraire, le risque est grand que vous vous laissiez séduire par des produits superflus en déambulant dans les allées du magasin. Essayez ainsi de prendre l’habitude, même si cela peut se révéler contraignant, d’établir vos menus de la semaine, pour vous forcer à acheter des quantités raisonnables. Effectuez également un inventaire du frigo, du congélateur et des placards afin de lister précisément vos besoins, et faites le point sur les personnes qui mangeront à la maison dans la semaine, enfants, conjoint et/ou collègues de travail, et sur vos déplacements. Enfin, cela se révèlera peut-être douloureux pour eux, mais laissez vos enfants à la maison. Ces petits garnements se révèlent en effet très persuasifs et peuvent vous inciter à acheter des produits superflus, souvent des bonbons ou des biscuits, qui diminuent en plus leur appétit au moment des repas. Le résultat ? Plus de gaspillage. Au magasin, surveillez la date limite des aliments que vous achetez, et ménagez-vous un délai confortable. De la même manière, méfiez-vous des promotions trop alléchantes, qui concernent peut-être de la nourriture quasiment périmée. Évitez de manipuler les produits fragiles, comme les fruits et légumes, afin de ne pas les détériorer, et replacez-les au bon endroit, notamment lorsqu’il s’agit de produits frais. Il est également important de limiter les emballages qui, même recyclables, consomment beaucoup d’énergie, en essayant pourquoi pas d’acheter en vrac ! Après les courses, respectez enfin la chaîne du froid : ne vous éternisez pas lors du trajet et remplissez dès votre arrivée votre réfrigérateur et votre congélateur avec les denrées que vous venez d’acheter. Et pour les produits surgelés, le sac isotherme est votre allié !

Comment réduire vos déchets alimentaires en cuisinant ?

Il est très important, d’abord, de bien conserver les aliments. Une petite astuce : placez ceux dont la date limite de consommation est la plus proche sur le devant, afin de les utiliser le plus rapidement possible. Nous vous conseillons également vivement de ranger intelligemment votre réfrigérateur, afin d’optimiser la durée de conservation de vos denrées. Dans le haut du frigidaire, la zone la plus froide, rangez ainsi les viandes et poissons, et dans le bac du bas, placez les légumes. Par ailleurs, même si cela peut sembler peu pratique, évitez de placer vos bouteilles de lait entamées dans la porte du réfrigérateur, car elles supportent peu les brusques changements de température à chaque ouverture. D’autre part, il est impératif d’inscrire la date d’emballage sur les denrées que vous placez dans votre congélateur. Prévoyez de plus impérativement des recettes permettant de réutiliser vos restes, pour éviter de jeter des denrées encore consommables ! Avec des fruits trop mûrs, préparez une tarte ou alors, plus simple encore, une compote. Vos enfants adoreront ! Recyclez le pain un peu rassis en cuisinant une bruschetta, un délicieux pain perdu ou des croûtons pour votre soupe ou votre salade. Inspirez-vous des recettes déjà existantes – il en existe plein – ou alors faites marcher votre imagination ! Enfin, pensez à composter vos déchets, pour les valoriser écologiquement et économiquement. Il est aujourd’hui possible de trouver un composteur à moins de 30 €. Alors, plus d’excuses, commencez dès maintenant à recycler vos déchets et réalisez en plus des économies d’engrais, de terreau et d’eau. En dernier recours, il est également possible de laisser les produits entamés aux animaux domestiques, sous réserve qu’ils leur soient comestibles. Et si vous souhaitez vous engagez encore plus dans la limitation de nos déchets, rapprochez-vous des réseaux anti-gaspillage qui essaiment et qui proposent à prix cassés les invendus des producteurs et des industriels.